The Ready-Mades

The Ready-Mades aura été ma découverte de l'année 2017, en termes de groupes parisiens. On les a vu en concert l'été dernier, sur un petit bateau, le Canal Barboteur, à Pantin (super spot) puis une seconde fois à la Mécanique Ondulatoire. On a acheté leurs deux 45-tours, le premier, un Ep 4 titres, dont deux chantés en français et deux en anglais (Soundflat Rds) et le deuxième, un 2-titres sans pochette, sensé préfigurer un album, qui ne devrait plus tarder à sortir. Et si l'album est comme le single, ça risque d'être le disque de l'année !

La face A, Ouagadougou blues, est un magnifique morceau de soul, hyper bien fait, tant au niveau du son que de la composition et du jeu des musiciens, plus un chant ultra poignant et puissant ! Il faut le voir aussi joué en live, c'est extra.

Et la face AA (qui est peut-être la face B, ou bien une face encore plus A ?) est un excellent ska, Fire, qu'on ne se lasse pas d'écouter. Il sonne très bien, là aussi, avec un son très sixties. Y compris le saxo (baryton, je crois bien).

Bref, un groupe à suivre de près, d'ailleurs ils ont été choisis pour faire la première partie des Sonics à Paris cet hiver, donc ça veut dire que des oreilles attentives les ont repéré et qu'ils sont partis pour cartonner ; ça me fera plaisir, quand on pense à toutes les daubes qui trustent les festivals et les salles "pro" la plupart du temps...

 

The Ready-Mades, Ouagadougou Blues